Alzheimer : des plateformes locales de coordination pour aider les familles

Publié le par domicile conseil



Douze projets à lancer

 

Les pouvoirs publics vont financer douze projets dans toute la France destinés à coordonner localement l'aide et le soutien dont peuvent avoir besoin les proches des malades d'Alzheimer.

Le gouvernement a annoncé  jeudi 7 mai dans un communiqué le lancement de futures "plateformes de répit" qui auront pour rôle de proposer sur un territoire donné une "offre diversifiée et coordonnée de répit et d'accompagnement aux aidants familiaux des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer", ont indiqué le secrétariat d'Etat à la Solidarité et la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA).

Ces plateformes permettront d'offrir du temps libre aux personnes qui aident les malades mais aussi de les informer, les soutenir et les accompagner pour les aider à faire face à la maladie.

Elles devront aussi "favoriser le maintien de la vie sociale et relationnelle des personnes malades et des aidants ainsi que contribuer à améliorer les capacités fonctionnelles, cognitives et sensorielles des personnes malades".

Ces structures étaient annoncées dans le Plan Alzheimer de février 2008. Sur 100 projets reçus dans de le cadre de cet appel à projets lancé en janvier, 12 recevront jusqu'à 100.000 euros de la CNSA. Ils sont situés dan les Bouches-du-Rhône, en Côte d'or, Ille-et-Vilaine, Loire-Atlantique, dans le Nord, l'Orne, les Pyrénées Orientales, la Saône-et-Loire, la Savoie, à Paris, dans les Deux-Sèvres et dans l'Essonne.

Les 12 projets sélectionnés :
- le projet de l’association A3 (Bouches du Rhône)
- le projet de la FEDOSAD (Côte d’or)
- le projet de l’association Bistrot mémoire (Ille-et-Vilaine)
- le projet de la ville de Nantes (Loire-Atlantique)
- le projet de l’APAPAD (Nord)
- le projet d’UNA Pays du Perche (Orne)
- le projet de l’association Le Grand Platane (Pyrénées Orientales)
- le projet de la résidence départementale d’accueil et de soins de Mâcon (Saône et Loire)
- le projet de l’association France Alzheimer (Savoie)
- le projet de l’association Notre Dame du Bon Secours (Paris)
- le projet de l’association gérontologique de Gâtine (Deux-Sèvres)
- le projet de l’hôpital privé gériatrique Les Magnolias (Essonne)

Le dispositif sera éventuellement généralisé, en fonction d'évaluations menées jusqu'en avril 2010.

  Source: Agevillage.com


Commenter cet article