Une assurance autonomie financée par la solidarité nationale mais aussi familiale et individuelle dit Brice Hortefeux

Publié le par domicile conseil

"Nous menons une politique qui peut se résumer en trois mots : solidarité, qualité, responsabilité"

 

"Le Gouvernement, et plus particulièrement le ministère dont j’ai la responsabilité, se mobilise pour mettre en œuvre la politique voulue par le Président de la République en faveur des personnes âgées et handicapées. Cette politique, que nous menons avec Valérie LETARD, est tout entière guidée par un objectif  de justice -pas forcément atteint-. Je crois qu’elle peut se résumer en trois mots : solidarité, effort de qualité, volonté responsabilité" a dit le Ministre du Travail, des Relations sociales, de la Famille, de la Solidarité et de la ville, en introduction à son discours d'ouverture du salon Géront'Expo-Handicap-Expo 2009, ce mardi 26 mai, à la Porte de Versailles.

Brice Hortefeux dresse le bilan chiffré des mesures concrètes envers les personnes âgées et les personnes handicapées : revalorisation du minimum vieillesse, taux de revalorisation, relèvement du plafond annuel des dépenses déductibles de l’impôt sur le revenu, distribution de CESU aux bénéficiaires de l'APA, revalorisatin de l'AAH ...

Les articles du projet de loi HPST relatifs au système médico-social, défendus par Valérie Létard ne sont "pas simplement une réforme administrative mais sont une révolution culturelle"indique le ministre qui rappelle qu'il s'agit de proposer un service public conforme à la définition de la santé par l'OMS et bien du "décloisonnement" des secteurs sanitaires et médico-social évoqué dans l'allocution inaugurale de Claude Evin. Il s'agit aussi de la "mise en place de mécanismes efficaces pour assurer l’autorisation des projets répondant le mieux aux besoins de la population".

Les ARS une chance pour ce secteur dit le ministre." Mais cela suppose" : prise en charge globale et personnalisée, fongibilité assymétrique, développement des moyens alloués, bonne affectation des budgets, fonds consacrés à l'innovation (1,6 milliard d'euros consacrés au plan Alzheimer ...)


Le gouvernement  fait preuve de responsabilité par sa détermination à faire aboutir une meilleure prise en charge
de la dépendance affirme Mr Hortefeux. La réalité de l'augmentation de l'espérance de vie "rend urgente une prise en charge adaptée". Ce défi est celui du financement dit en synthèse le ministre, rappelant à son tour le dernier sondage TNS-Sofres sur les Français et le grand-âge.
Création d'EHPAD, SSIAD, APA "se traduisent sur le plan budgétaire par des efforts spectaculaires"

B. Hortefeux tente toutefois de rassurer les professionnels en avançant qu'en 2009 "Aucun établissement ne verra ses moyens réduits". 93% des établissements devraient voir augmenter leurs moyens entre 2007 et 2012, selon le ministre.

Le défi du financement pose une question de principe. "Solidarité nationale ? Solidarité familiale ? Solidarité individuelle ?" Pour Brice Hortefeux la réponse est dans le cumul des trois. Avec Valérie Létard nous avons fait des propositions au Président de la République qui dès le 11 mai a annoncé qu'il s'impliquerait personnellement dans ce chantier, poursuit-il. La notion de 5ème risque est compliquée à comprendre, dit le ministre. "Assurance autonomie : tout le monde comprend".

Publié dans Géronto Expo

Commenter cet article