Mobilisation collective pour une politique d’accompagnement de qualité de la perte d’autonomie

Publié le par domicile conseil



 

Les fédérations de retraités, de familles, de professionnels se sont rassemblés lors d'une conférence de presse sur le plateau TV du salon Géront'Expo pour affirmer les enjeux majeurs pour l'accompagnement du grand âge pour ces prochaines années face aux paradoxes des politiques publiques et aux enjeux sociétaux et éthiques cruciaux au regard des évolutions démographiques.

Gérard VincentGérard Vincent, délégué général de la FHF, demande une convergence budgétaire vers le haut, des outils de pilotages validés, une politique d'évaluation de la qualité globale et cohérente, la transparence sur les prestations, vers un nouveau risque de protection social d'aide à l'autonomie.

Janine Dujay-BlaretJanine Dujay-Blaret, vice-présidente du CNRPA, comité national des retraités et personnes âgées, est revenu sur cette barrière de l'âge de 60 ans. "Ne soyez pas atteint d'une maladie invalidante comme la maladie d'Alzheimer après 60 ans" raconte Janine Dujay-Blaret. La discrimination par l'âge est une réalité entre la PCH (prestation de compensation du handicap) et l'APA (Aide personnalisée à l'autonomie).

Joelle Le gallJoëlle Le Gall, présidente de la FNAPAEF : fédération nationale des associations de familles et résidents, s'est emportée contre ces manques de moyens entrainant des négligences quotidiennes. Elle attend un vrai débat sur l'EHPAD de demain : quels services ? quel rapport qualité-prix ?



Pascal Champvert
Pascal Champvert, président de la l'AD-PA : Association des directeurs au service des personnes âgées, s'étonne que les pouvoirs publics n'investissent pas en temps de crise, dans ce secteur vecteur d'emplois.


Andrée BarreteauAndrée Barreteau, FHF est revenue sur cette convergence tarifaire vers le bas. La FHF va étudier les cas de ces établissements même peu dotés qui vont aussi perdre des postes. La question de la "perte de chance" est à nouveau posée.
Le directeur de cabinet de Valérie Létard, Jean-Paul Le Divenah, a écouté ces informations chiffrées et annoncé dans une table ronde le 26 mai à Géront'Expo : "Il s'agit de préparer le PLFSS 2010 à partir des études d'impacts des fédérations, sur la convergence tarifaire".

Claudy JarryClaudy Jarry, président de la FNADEPA, fédération des associations de directeurs pour personnes âgées, revient sur le lien évident entre moyens en personnel et qualité, comparant les équipes des EHPAD aux équipes de football ayant besoin d'un nombre suffisant de bras et de compétences pour gagner.Didier Sapy, directeur de la FNAQPA, décline les paradoxes des politiques publiques. Plus les équipes investissent dans des politiques de prévention de la perte d'autonomie, celle-ci baisse, le GMP baisse (Gir Moyen Pondéré = mesure de la dépendance). Mais dans ce cas les mécanismes administratifs et budgétaires font que les crédits soins sont diminués.
"Mieux vaut entretenir les douloureux escarres" ironise amérement la FNAQPA.

Alain Villez
Alain Villez
, responsable personnes âgées de l'UNIOPSS, espère que les pouvoirs publics retrouveront la voie du dialogue constructif dans les futures ARS, pour les Appels à projet notamment.

Michèle Dauge
Michèle Dauge
de la Mutualité Française a présenté la vision de ces acteurs d'un 5ème risque solidaire à partir des conclusions du rapport de 2007 de la CNSA pour une prestation de compensation quel que soit l'âge à partir de repères publics et partagés.


Deux fédérations professionnelles n'étaient pas autour de la table : le Synerpa (Syndicat des établissements privés commerciaux) qui constate que ces adhérents seront plutôt bénéficiaire de cette "convergence budgétaire" et la FEHAP (fédération des établissements associatifs) qui soutient ses adhérents "au cas par cas" et au congrès de laquelle Valérie Létard avait annoncé des évolutions positives des valeurs du point.

 

 

Publié dans Géronto Expo

Commenter cet article